jeudi 5 mars 2009

Les journées sont assez longues en ce moment (peu, très peu de petit job : je m'ennuie de la petite Isabelle, que j'allais chercher dans sa halte garderie du 16ème arrondissement, qui est partie vivre en Californie il y a un an déjà, et pas de fac depuis des semaines, l'heure et demie quotidienne que je concède à lire un peu de philo ne suffit pas pour me donner l'illusion de travailler), par contre les soirées sont cools.

Lundi, je retrouve avec Boyfriend Gregdenottingham, on boit des bières avec trois potes à lui qui étudient à Paris et Mandy, écossaisse, une asiat aux cheveux rouges qui dit n'avoir pas peur et manger de tout, et prendra une année sabbatique à la fin de son master d'économie à l'uni' d'Edimburgh (pas sûre de mon orthographe là) pour voyager dans le monde. Je rentre superduperhypercrevée du type à s'endormir dans le métro (en même temps quelle idée d'habiter à Gambetta ?). Mardi, soirée "vin-fromage", c'est à dire notre excuse trimestrielle pour se nourrir exclusivement de lipides et se descendre à 6 (adultes) 5 bouteilles de vin. Je pourrais faire le posttrèschic de l'année et vous parler du super Hermitage, de Madiran ou de Pacherenc, mais franchement, je me la pète pas trop en vin. Ariane décide de nous rendre visite le week end prochain ce qui me fait naturellement super plaisir car je m'ennuie d'elle aussi, le lendemain, mail de B.B. : "tu me manques, j'ai envie de te voir", putain mec tu abuses, dès que tu deviens ancient history il faut que tu rappliques, mais j'ai pas répondu car j'étais trop occupée à me faire dépasser par Romain à Geochallenge : je ne compte pas les minutes d'espérance de vie éprouvées par le stress que cause ce jeu. Mercredi, je vais voir Boyfriend, on joue à la console (résultat, on matte même pas le deuxième épisode de The Big Bang Theory en attente, putain on est en dessous de tout), je le bats à Street Fighter III environ 666 fois d'affilée. Je reste au lit le lendemain jusqu'à dix heures, semi-comateuse, ces vacances prolongées font du bien à ma vie sociale (j'ai tellement rien à faire que je pense à APPELER, ECRIRE, et même VOIR mes amis) mais pas du tout à ma vie intérieure : ça fait au moins 3 semaines que j'ai rien écrit, et près d'un mois que je me suis pas posée des questions comme "la relativité du temps", "le sens de nos existences", "que faut-il espérer", ensuite la vraie question est : est-ce si mal que ça ? Samedi, il y avait le collège de philosophie et j'y serai bien allée mais problème je suis tellement fauchée que je fais la nounou xx heures d'affilée je vais probablement mourir. More about that later.

Il est minuit trente-six, j'écoute Sound Of Speed des J&TMC, qui est un très bon album. Comme à chaque fois que je suis seule, je n'ai aucune envie d'aller me coucher, je mets de la musique trop fort et je resterai à écouter les échos d'Internet jusqu'à ce que mes yeux se ferment, demain je regretterai et ce sera la croix et la bannière pour me convaincre d'aller courir au parc.

1 commentaire:

Khiera a dit…

J'adore ta vie. Sérieux. J'aimerais en faire plus souvent partie.