lundi 3 mars 2008

just like everybody else does

Allongée sur le lit, la tête en arrière, je pense aux échecs que je rencontrerais dans la vie. Ces blessures qui viennent te marquer, limiter ton champ d'action et te faire ravaler ta fierté. Mon père ne m'a jamais trop prévenue contre les échecs, peut-être en a t'il connu peu. Les échecs : les ornières de nos existence, il s'agit de passer dessus sans y laisser une cheville.

Au petit-déjeuner tout à l'heure, je m'étire et je pense sans aucune componction, à ce qui m'attend aujourd'hui. Luc m'attend, il voudra sûrement déjeuner avec moi. Je n'en ai aucune envie : je me lasse. Pourquoi continuer à faire semblant ou jouer une piètre comédie... mes sentiments sont capricieux, et mes amours rares, violentes et intérimaires. Le regard de mon père sur moi me conforte dans ce bon projet : n'en faire qu'à ma tête de moineau. Tant pis !

A présent, le dos nus contre mes draps un peu tièdes, je m'over-ennuie. Si seulement Anne n'avait pas pour moi ce visage de mépris, lorsque je ris de toutes mes dents, je ne traverserais pas cette phase stupide d'introspection. Son imperturbable délicatesse vient tout bousculer, je réalise que je suis une ineptie, je voudrais enfouir ma tête sous un nombre certain de strates géologiques, qu'on me retrouve belle, grandie, superbe, et surtout, silencieuse.

Est-ce possible de se sentir aussi inadéquate, déplacée, être ainsi déchirée, entre remords et aspiration au plaisir ? D'ici une dizaine de minutes, j'entendrai son pas délicat, ses sandales de beau cuir qui fouleront légèrement la terrasse, une rage poisseuse s'empare de moi : ma jalousie est exacerbée, son élégance ne la quittera donc jamais : il faut même qu'elle arrose son camélia avec distinction.

2 commentaires:

zorina a dit…

je te trouvais déjà un talent de dingue sur ton blog mab, dans tes articles. Mais là, c'est comme si tu avais libéré quelque chose. Plus posé. Plus profond. Moins joyeux, peut-être, mais plus impressionnant.
Flo, je kiffe ta plume, mais grave !

flo a dit…

Hey !! Merci beaucoup, ça me fait grave grave plaisir. C'est toujours suprenant d'être lue et "comprise"... A bientôt !!!