mercredi 28 mai 2008

notes

J'étais échouée quelque part, à la main le livre que j'aurai aimé lui offrir. A La Recherche du Temps Perdu. Ca pesait lourd. Aussi lourd que mes pensées et mon corps à cet instant précis. Mon corps pesant, bien soumis à la gravité, qui s'enfonçait de tout son manque de propos dans les trottoirs sableux. Alourdissait ma vie, mon existence, chacun de mes pas.

On dit qu'à une certaine échelle (sous-atomique), les éléments ne réagissent plus selon les lois fondamentales de la physique.

En moi, c'est un peu pareil. A un certain degré, je n'obéis qu'à une seule loi qui régit pourtant pas tous mes agissements : l'amour propre. Tu voudrais que je te donne une autre chance, tu voudrais que je passe un peu de temps avec moi, mais sache que je suis comme ça : blesse moi une fois, et tu ne trouveras rien d'autres que des rebiffades ou une peau évasive.

Bon sang, tu n'avais qu'à venir ! Tu crois que ça se passe comme ça, au coeur de chacun, qu'on peut prendre ses dispositions, se présenter quand ça nous chante, et ne pas être abandonné à l'arrivée ?

J'ai marché comme une furie piquée à vif, du remblai au port. Autour de moi, rien d'autres que mon énervement, ma déception, tous ces trucs amers et violents. Le livre pesait lourd, j'aurai voulu le balancer au loin, le déchirer, je l'ai jeté à l'eau. Je contemplais d'une manière tout à fait abrutie : les pages se sont gonflées, une à une, la couverture s'est déformé, ça avait quelque chose de grotesque, tous ces trucs perdus en même temps.

J'étais blessée au plus profond de moi-même, la dignité peut-être.

5 commentaires:

Holi a dit…

C'est dingue comme c'est beau.

J'espère que ce n'était pas un livre trés cher.. Remarque ça n'a pas d'importance.

Loo* a dit…

Je lis à chaque actualisation, et ça m'énerve, trop de choses m'échappent.

C'est très intimiste, on a l'impression de marcher sur des plumes (désolée pour l'image), on a peur de faire trop de bruit, de montrer qu'on est là. On dirait une espèce de maison de poupée qu'on regarde à travers les minuscules fenêtres.
Bref, imagesdumatin bonjour.

Tout ça pour dire que je comprends pas tout, mais j'aime bien, à chaque fois, cet air très intimiste, enveloppé de pudeur.

BREF.

cookie monster a dit…

j'aime bien

flo a dit…

hey toi (cookiemonster) qu'est ce que tu fiches là, SALE TETE. (merci merci !)

Holi + Loo > merci aussi ! (t'en fais pas pour le livre holi), et Loo c'est toujours sympa de savoir ce que les gens ressentent, et toutes les manifestations et autres dérangements sont les bienvenues ! Merci de passer lire en tout cas !

Devocion a dit…

What to say ?
C'est agréable à lire, mais ça fait de la peine aussi.